Conseil du 2 mars 2016


CONSEIL MUNICIPAL  DU 2 MARS 2016 – Mes interventions

Décision n°G1/2016 : convention de mise à disposition de locaux administratifs au Centre Intercommunal d’Action Sociale

Après l’appel, Monsieur le Maire propose l’approbation du compte-rendu de la séance du 13 janvier 2016. Celui-ci est approuvé à l’unanimité sous réserve de la remarque suivante de

M. LEPACHELET : une inversion des votes a en effet été constatée entre la délibération relative à la mise en oeuvre d’un système de vidéoprotection et l’acquisition foncière rue de l’Ormière. Il faut lire que : – la délibération relative à la vidéoprotection a été approuvée à l’unanimité, – la délibération relative à l’îlot de l’Ormière a été approuvée par 22 voix pour, 2 voix contre et 4 abstentions. Ces corrections viendront modifier le procès-verbal de la séance précédente et les délibérations concernées.

1. Rapport d’Orientations Budgétaires pour l’année 2016

 

Monsieur le Maire précise avant d’ouvrir le débat que les transferts de compétences successifs vers la CCIDL n’ont pas permis à ce jour d’avoir une bonne visibilité des finances communales et intercommunales. 2016 sera véritablement le premier exercice plein sur lequel une analyse pourra être menée.

 

M LEPACHELET demande confirmation du maintien des taux de fiscalité pour 2016, tant en commune qu’en communauté de communes. M. le Maire répond que cela est bien le cas.

M LEPACHELET souhaite ensuite proposer d’autres projets au titre du DOB 2016 : il réduirait l’enveloppe consacrée à la vidéoprotection de 120 000€ à 100 000€ et utiliserait les 20 000€ ainsi dégagés pour remettre en fonction un bac permettant de relier la rive gauche à l’îlot de Ménestérol, ce qui renforcerait ainsi l’attractivité de Montpon. Enfin, le feu tricolore pourrait être adapté aux personnes mal voyantes.

Le Conseil Municipal prend acte de la tenue du Débat d’Orientations Budgétaires pour l’année 2016.

 

 

2. Créations de poste pour stagiairisation d’agents contractuels – filière technique

 

Monsieur le Maire propose de créer les deux postes suivants, pour le service espaces verts et pour assurer l’entretien des HLM des Moreaux et des Moulineaux

 

M LEPACHELET demande pourquoi Dordogne Habitat ne recrute pas directement un agent pour l’entretien des HLM. M. le Maire répond que c’est à sa demande que l’entretien des HLM est réalisé par convention, car cela permet à la commune d’avoir des retours d’informations de la part de l’agent présent sur le terrain. De plus, il est important de maîtriser la propreté des parties communes des HLM.

 

 

3. Demande d’agrément de la commune pour la mise en place du service civique

 

Monsieur le Maire précise qu’afin de constituer un dossier de demande d’agrément pour la mise en place du service civique, la commune de MONTPON- MENESTEROL doit délibérer pour prévoir l’accueil de personnes volontaires dans ce cadre.

1/ environnement (un poste à pourvoir)

 

2/ Valorisation et promotion des sites d’animation et de loisirs nature de la commune (deux postes à pourvoir)

M LEPACHELET demande si les tuteurs suivront la formation obligatoire.  Madame ROUILLER, tutrice des trois services civiques proposés, répond que Madame GABRIEL, tutrice d’un service civique au CCAS, suivra effectivement une formation à Périgueux d’ici le 1er mai prochain. Madame ROUILLER, pour sa part, sera tutrice des trois services civiques de la commune sur un plan pratique.

M LEPACHELET souhaite ensuite savoir si les jeunes recrutés sont des Montponnais, sachant qu’une annonce doit être diffusée sur le site internet dédié au niveau national. Madame ROUILLER répond que l’annonce peut être publiée en spécifiant que le poste est déjà pourvu. M. le Maire précise que le choix des recrutements lui revient en effet.

M LEPACHELET indique que les jeunes recrutés en service civique perdront le RSA. Madame GABRIEL répond que ces jeunes ont moins de 25 ans et n’en bénéficient pas. Elle ajoute que s’ils sont boursiers du fait de leurs études, la bourse est maintenue pendant le service civique.

4. Mise en oeuvre d’un « plan façades » dans le cadre du programme européen LEADER porté par le Pays de la Vallée de l’Isle

Sur le programme façades : la commune s’engage à financer la remise en état de quatre façades dégradées par an, avec les abondements suivants : 2 217 € HT par façade, soit 8 425 € HT par an pour quatre façades.

M LEPACHELET indique qu’une communication dans le Lien serait utile pour informer les artisans. M. le Maire répond que cela est déjà prévu, et que des « kakémonos » seront également implantés dans le centre-ville.

Madame MAUBON demande quel périmètre a été retenu, et comment les 4 façades prévues annuellement seront choisies. M. le Maire indique que cela devra être précisé en lien avec le Pays et le bureau d’études ayant accompagné la démarche de revitalisation du centre-bourg.

 

 

5. Adhésion de la commune à la plateforme « Voisins vigilants »

 

Monsieur le Maire propose, dans le cadre de la politique communale de prévention de la délinquance, d’adhérer à la plateforme « Voisins Vigilants » – http://www.voisinsvigilants.org : il s’agit d’un site web communautaire permettant de mettre en relation les habitants d’un même quartier pour lutter ensemble contre le fléau des cambriolages de manière simple.

L’adhésion à la plateforme est estimée à 1800 € TTC, permettant de recevoir et d’envoyer des alertes SMS et courriels, auxquels s’ajouterait la somme de 300 € TTC afin d’acquérir des panneaux de signalétique.

Le Conseil Municipal est invité à se prononcer sur cette question.

M BOURDONCLE, élu référent de ce dossier, précise que sept secteurs seront prévus et que des communautés seront formées afin d’alerter de tous types de risques et diffuser des informations à caractère général. Un lien sera également établi avec les services de Gendarmerie. Le Maire indique qu’il ne s’agit pas ici de faire preuve d’une obsession sécuritaire ou de créer des milices de quartier. Il s’agit avant tout d’entraide et de préoccupation d’autrui.

M LEPACHELET informe avoir contacté l’association « Voisins Sécures » de Libourne et qu’il souhaite organiser une réunion d’information à Montpon. Le Maire répond qu’il ne cautionne pas cette démarche. M BOURDONCLE indique qu’un protocole « Mairie Vigilante » établi avec la Préfecture et la Gendarmerie viendra compléter le dispositif. Enfin, M. LEPACHELET indique qu’il convient de réactiver le CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance).

 

Questions diverses  de M LEPACHELET

 

1/ l’association « athlétique fitness » (RNA nmr W243004143) déclarée à la préfecture de la Dordogne le 27 mai 2013, n’apparait pas sur le site de la mairie, rubrique association. Quelle en est la raison ?

le Maire indique que les associations à but lucratif, c’est-à-dire commerciales, sont exclues des démarches portées par la commune.

M LEPACHELET cite l’AI des Deux Vallées, qui facture ses prestations et apparaît pourtant sur le site internet de la commune, ou encore la ferme du Parcot. Le Maire rappelle qu’il s’agit pour l’une d’une association à vocation d’insertion et pour l’autre de promotion du patrimoine rural, n’ayant aucun but lucratif.M SALAT précise quant à lui que l’association « athlétique fitness » n’est pas comparable à une association sportive car elle n’adhère à aucune fédération et les usagers ne bénéficient d’aucune licence.

2/ Pouvez-vous nous informer sur l’évolution de la fin de la construction de la passerelle de Chandos : sortie de la vélo route sur l’avenue Jean Moulin, descente sur l’îlot Robinson, Fouilles sur Chandos.

le Maire indique qu’il s’agit d’une compétence communautaire. Il précise que les fouilles archéologiques débuteront mi-mars.

M LEPACHELET rapporte les termes d’une rumeur selon laquelle les Pompiers et la Gendarmerie auraient refusé de valider le projet au niveau de sa sortie sur l’avenue Jean Moulin, ce que M. le Maire dément.

3/ La ville vient d’obtenir une deuxième fleur pour les villes fleuries. Ménestérol-Montignac est aussi concernés ? Où seront installés les panneaux ?

le Maire répond que les panneaux seront implantés aux mêmes emplacements que ceux prévus pour la première fleur. M. LEPACHELET déplore que les entrées de ville de Ménestérol soient écartées.

Pour retrouver le CR cliquer sur le lien suivant : le conseil du 2 mars 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :