Ma Vie , Ma Bataille


UN CHAMPION PAS COMME LES AUTRES

 Et oui c’est souvent la double peine,Jean Luc a été cruellement touché dans sa chair , de maniére irréversible et comme si ce n’était pas assez difficile  ce sont des embûches au quotidien .

Depuis le décès de ses parents , Jean Luc est resté à domicile . Etant devenu sa tutrice j’ai dû choisir entre cette option ou celle de le placer ( dans une MAS).

Mes parents n’avait rien anticipé et étant encore sur Paris à cette époque ,le choix pour moi était fait mais pas simple .

Je ne pouvais me résigner à le placer ,il ne s’exprime pas ,il faut le faire manger ,il est tracheotomisé .Assurément dans une MAS,si bien soit elle ,la vie de Jean Luc aurait pour lui été encore beaucoup plus difficile et compliqué ,en aucun cas je n’avais le droit de lui faire cela .. malgré des avis contraires  d’assistantes sociales…

Voir l’article original 312 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :