Souvenons-nous aussi des combattants nés dans nos deux communes non inscrits sur nos monuments aux morts…


Retrouvez la liste de ces combattants. Ils sont certainement inscrits dans la commune où ils résidaient au moment du décès.

« Lorsque la mention « Mort pour la France » a été portée sur son acte de décès dans les conditions prévues à l’article L. 488 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre,

l’inscription du nom du défunt sur le monument aux morts de sa commune de naissance ou de dernière domiciliation ou sur une stèle placée dans l’environnement immédiat de ce monument est obligatoire.

La demande d’inscription est adressée au maire de la commune choisie par la famille ou, à défaut, par les autorités militaires, les élus nationaux, les élus locaux, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre par l’intermédiaire de ses services départementaux ou les associations d’anciens combattants et patriotiques ayant intérêt à agir ». Loi n° 2012-273 du 28 février 2012

Pour les honorer et honorer leur famille, je vous propose de retrouver les noms ci-dessous.

Certains habitaient dans les alentours de Montpon-Ménesterol. il sera facile de vérifier s’ils sont honorés dans ces communes proches. D’autres habitaient très loin et deux habitaient Montpon-Ménestérol.

Pourquoi ne sont-ils pas tous inscrits ici ?

Il faut savoir que les transcriptions datent de 1922. les monuments ont été construits vers 1925.

A cette époque, des familles avaient été complètement décimées. Les moyens d’informations des communes n’étaient pas aussi sophistiqués  qu’aujourd’hui. Pour nous, il y avait deux communes, et l’orthographe de Montpon était Montpon sur l’isle ou Montpont. Voilà un début de réponse.

Aujourd’hui, il est encore possible de demander que ces noms soient rajoutés à un des deux monuments. Étant un élu local et de plus ancien combattant, je pourrais en faire la demande !

Nota: L’inscription peut se faire deux fois: dans la commune de naissance et dans celle de résidence au moment du décès. Le lieu de transcription du décès correspond en principe au lieu du monument aux morts de la dernière résidence.

Si vous en êtes arrivé là de la lecture de mon « article » vous devez vous demander mais où veux-t-il en venir ? C’est simple pour le centenaire de la victoire de cette guerre, notre président de la république qui est aussi le chef des armées ne veut pas d’une commémoration « trop militaire ». Tout ça pour des raisons électoralistes. Il ne veut pas de « populisme » et il fait déjà campagne pour les élections Européennes de 2019.

Si comme moi, vous n’êtes pas d’accord avec lui, vous comprendrez pourquoi je cite tous les noms des « morts pour la France » de Montpon, et de Ménestérol dans mes trois articles. Tous ces soldats méritent qu’on leur rende hommage.

Pour aller plus loin dans cette commémoration du centenaire,  je vous propose de me rejoindre Samedi 10 Novembre à 18h30 devant le monument aux morts de Montpon dans le cadre d’une veillée citoyenne.

non inscrits 1non inscrits 2non inscrits3non inscrits 4

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Référence : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

Article rédigé le 01 novembre 2018 par Jean-Luc LEPACHELET, conseiller municipal d’opposition de Montpon-Ménestérol et ancien combattant (guerre du golfe)

Un commentaire sur “Souvenons-nous aussi des combattants nés dans nos deux communes non inscrits sur nos monuments aux morts…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :