On n’a pas parlé de l’immigration comme proposé par la fiche dédié au thème  » La démocratie et la citoyenneté » au 3éme grand débat à Montpon-Ménestérol. Lire la suite…

Cette troisième soirée a été un grand « blabla ». Des sujets importants n’ont pas été abordés. Seulement 45 personnes présentes.

Bien qu’ayant duré encore trois heures, le fait de regrouper deux thèmes ce soir là, il n’a pas été possible d’aborder correctement ce que les fiches de l’un et de l’autre thème proposaient, notamment pour le thème « Démocratie et citoyenneté ». Voir la fiche de préparation du débat en cliquant ici : fiche démocratie et citoyenneté

L’Immigration et l’intégration est passé à la trappe !

immigration et intégration

Je n’étais pas le seul à vouloir en parler, mais « l’animateur » ne nous a pas laisser le temps de le faire.

Au sujet de l’immigration, ma position est claire.

Je fais la différence entre les migrants économiques et ceux qui viennent demander l’asile à la France pour obtenir le statut de réfugié.

C’est  l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides, O.F.P.R.A qui a la charge de traiter en mois de 6 mois les dossiers.

Malheureusement ils perdent du temps en traitant trop de cas de demandes qui sont irrecevables.

L’ancien directeur de l’O.F.P.R.A, Pascal BRICE a proposé d’instruire le maximum de dossiers de demandes d’asile, à la source, c’est à dire avant que les migrants n’arrivent en France. C’est la proposition que je comptais faire.

Les chiffres officiels de l’O.F.P.R.A pour 2018 sont significatifs, je cite :

En 2018, l’OFPRA indique ainsi avoir enregistré 113 322 premières demandes (dont 21 457 mineurs accompagnants), auxquelles s’ajoutent 9 129 demandes de réexamens et 292 réouvertures de dossiers clos.

Au total, 122 743 demandes ont ainsi été enregistrées. Les premières demandes sont en augmentation de 21,6 % par rapport à l’année précédente. Il s’agit, pour la troisième année consécutive, d’un niveau record depuis la mise en place du système d’asile français au début des années 1950.  

Le nombre de décisions prises par l’OFPRA en 2018 (93 472) a augmenté de près de 5% par rapport à 2017, et de 33% par rapport à 2016. Plus de 2 600 personnes ont par ailleurs été entendues par l’Office lors de ses missions à l’étranger.

24 663 décisions attribuant une protection ont été rendues par l’OFPRA, soit un taux d’accord de 26,4% (contre 29,8% en 2017).

Que deviennent les personnes, celles dont l’OFPRA n’a pas attribué une protection ?

Ils sont presque 100 000 ! Voilà un des gros problème pour la France.

 Pour retrouver les comptes-rendus des deux thèmes cliquez ici :

Compte rendu du débat sur la démocratie et citoyenneté

compte rendu du débat sur l’organisation de l’État et des services publics

Article rédigé le 16 mars 2019 par Jean-Luc LEPACHELET

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :